« Celui qui désespère des événements est un lâche, mais celui qui espère en la condition humaine est un fou. » Albert Camus, « Carnets »

17 décembre 2006

Les gens qui se sentent mal n’aiment pas voir les autres faiblir. Ils ne savent les consoler, simplement offrir un geste de réconfort face à ce miroir d’eux-mêmes qui les renvoie à leur propre malaise. Chassez ce désespoir qui me hante moi-même et jouez avec moi la fière et digne comédie de l’insouciance !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s