« La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d’homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux. » Camus, « Le Mythe de Sisyphe », 1942

28 octobre 2006

Suis-je une petite Peter Pan ? Est-ce que je refuse de grandir et de devenir une des leurs ? Un adulte aigri, responsable, autoritaire et blasé. Ne plus jouer, ne plus rire, ne plus regarder les papillons voler, les gouttes tomber, les nuages glisser et le soleil couler…

Pas le temps ! Trop de choses à faire, de problèmes à régler…

Si c’est ça l’avenir alors oui je veux rester au Pays Imaginaire avec les Enfants perdus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s