Leur rencontre

Image

Un cours du soir de dessin à Paris.

Les élèves forment un ensemble peu homogène, ce qui plaît au professeur, il préfère s’adresser à une large palette d’auditeurs quand il se laisse emporter par sa passion, un crayon ou un fusain à la main, un carnet sur les genoux et la tête dans les étoiles.

Il l’a évidemment remarquée dès le premier cours, un soir de septembre pluvieux, cette jeune fille discrète, solitaire, à l’air tellement concentré sur son chevalet qu’elle en paraissait butée, et que plus rien n’existait à ses yeux en dehors du modèle et de son croquis.

Il a reconnu ce type au premier coup d’œil sur son carnet, lors de sa ronde rituelle dans l’atelier : une rêveuse, une artiste, une de ces personnalités à part, qui s’isole volontairement, enfin pas vraiment car elle ne s’en rend pas compte, et à la « vie intérieure » ‒ il déteste cette expression mais a jusqu’ici échoué à en inventer une plus adéquate – si riche, tellurique même, qu’on l’aperçoit qui vibre à travers son trait affirmé sur le papier.

Il a reconnu aussitôt chez cette toute jeune fille ce qu’il attend, espère, quand il découvre une nouvelle classe. Sur le carnet, il l’a observé au bout de quelques minutes : l’esquisse s’est mise à vivre, la silhouette à s’animer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s