« Je me suis offerte toute crue à vos mains »

« Je me suis offerte toute crue à vos

Mains, vos bouches, vos langues, vos sexes,

Mais pour autant je ne peux vous blâmer.

Vous étiez jeunes, avides, brûlants d’un désir

Que j’avais savamment aiguisé et appelé de mes

Vœux, de mes jeux, de mots, de mains,

De vilaine.

Trop tôt trop fort trop vite.

Et vous trop violents, trop rapides.

Peu de tendresse, de silence, de complicité.

De la baise. Pure et dure et surtout dure.

Trop dure. Trop physique.

Trop soudaine et éphémère avant tout.

Un instant.

À peine partagé. Déjà départagé. Déjà parti.

Je me suis plongée dans vos bras durs,

Entre vos bouches humides, pour oublier,

Pour m’oublier. En vain_ »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s