« Celsius », Isabelle Mutin, les éditions Mutine, 2016

Je viens à peine de refermer ce court mais puissant texte que j’ai eu du mal à lâcher, que j’ai dévoré en trois jours. Je vous recommande ce premier roman. Un voyage éprouvant mais plein d’espoir dans les méandres de la vie psychique, amoureuse et familiale de la narratrice.

Voici le résumé offert par la maison d’édition :

Une jeune femme usée par la vie consulte, par amour pour son conjoint, Isidore Celsius, un psychiatre peu orthodoxe. Un dialogue électrique se noue entre le médecin et sa patiente. Leur relation se fait de plus en plus prégnante, l’équilibre du jeune couple est menacé. Quelles sont les véritables intentions de l’inquiétant Docteur Celsius ? L’héroïne parviendra-t-elle à reprendre le contrôle de sa vie ?

Après « DeSirium tremens » (nouvelles) et « Wuthering Ent » (contes), Isabelle Mutin nous livre son premier roman. Fidèle à sa poésie singulière et à la profondeur des thèmes abordés (l’amour, la maladie, la mort), Isabelle se délecte, avec Celsius, de quelques nouveautés : l’humour noir et le fantastique.

Les mots ne suffiraient pas à englober cette oeuvre. Vertigineux, profond, drôle et touchant, lucide et poétique, réaliste mais merveilleux. Une narratrice en perdition dont la voix résonnera longtemps dans ma tête, écho de son amour absolu, de ses questionnements, de sa chute inexorable, de ses perpétuelles oscillations entre espoir et abandon. Un hommage bouleversant à un combat perdu d’avance, au nom d’une passion amoureuse finement observée. On vit, on vibre, on sombre, en cadence avec la jeune femme.

Citations :

 

« J’ai dû naître avec une faille au départ, une fêlure qui allait s’accroître au fil du temps »

 

« Le Docteur Celsius était parvenu à m’inspirer confiance. Rapidement. Sans doute parce qu’il sortait du lot. J’ai toujours eu un goût prononcé pour la différence. Sa façon subtile d’agencer les mots avec une grande habileté, de piquer au vif et de provoquer m’avait séduite. Nos dialogues étaient de véritables parties de ping-pong et me mesurer à son esprit acerbe était un défi distrayant. On se lançait la balle et je comptais les points. J’en étais à trente-six points de suture. »

 

Quelques avis de lecteurs glanés sur le site de l’éditeur :

« Merci pour ce merveilleux moment passé en votre compagnie et celle de Celsius. Continuez à écrire. Votre sensibilité se dévoile à chaque ligne. » Nadine Bussière

« Fascinée et capturée en lisant ce roman… Écriture magnifique… Je ne trouve pas les mots pour décrire toute mon émotion et mon ressenti… Admirative… » Violaine Savonnet

« Roman intrigant et captivant, aux multiples sens profonds et à l’écriture poétique… étonnant roman mélancolique qui nous embarque dans son mystère de la première à la dernière ligne, nous laissant à peine le temps de nous demander où il nous amène… (…) Il y a surtout cette belle écriture souple et délicieuse, sensuelle et moderne… et il y a, sitôt le livre refermé, l’envie de lire vos autres livres. Bravo Isabelle ! » Dolores Porte

« Je ne dirai que deux mots : ACHETEZ-LE !!! » Thierry Mortamais

« Celsius ! Drôle de psychiatre qu’elle a trouvé là. Mais où commence la démence du médecin et finit le traumatisme mental de la patiente ? Qu’est-ce qui est réel, qu’est-ce qui est imaginé ? Une analyse psychologique capable d’interroger les hommes sur leur connaissance des femmes, et pour les femmes une confirmation de la spécificité féminine dans la souffrance et quand la résilience n’est plus possible ! » François Aronssohn

« Les obsessions d’Isabelle Mutin refont surface dans ce qu’elle qualifie de roman. Et qui évoque davantage un cauchemar raconté avec brio ! » Jocelyne Remy

« J’ai lu Celsius 4 fois. Celsius est une alchimie littéraire, lisez-le… »  Denis Benedetti

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s