Villagers , « Nothing arrived »

Savanna scatters and the seabird sings

So why should we fear what travel brings?

What were we hoping to get out of this?

Some kind of momentary bliss?

 

I waited for something, and something died

So I waited for nothing, and nothing arrived

 

It’s our dearest ally, it’s our closest friend

It’s our darkest blackout, it’s our final end

My dear sweet nothing, let’s start a new

From here all in is just me and you

 

I waited for something and something died

So I waited for nothing, and nothing arrived

 

Well I guess it’s over, I guess it’s begun

It’s a losers’ table, but we’ve already won

It’s a funny battle, it’s a constant game

I guess I was busy when nothing came

I guess I was busy (when nothing arrived)

I guess I was busy (when nothing arrived)

I guess I was busy (when nothing arrived)

I guess I was busy (when nothing arrived)

I waited for something and something died

So I waited for nothing, and nothing arrived

I waited for something and something died

So I waited for nothing, and nothing arrived

Publicités

Une réflexion sur “Villagers , « Nothing arrived »

  1. What a sad, boring and pityful life. Not the kind I would even think to wish for…
    Life is moving on, don’t worry.
    Parfois il y a des conjonctions d’étoiles, des alignements d’événements et de tournants, semble-t-il (et je ne pense pas que quelque astrologie puisse percer ce phénomène imprévisible) — pense, « récemment », à 1945 — détruite, rongée de l’intérieur par des luttes factieuses, la France est maintenue à un rang digne grâce à l’opiniâtreté d’un outsider — je te rappelle que de Gaulle, après avoir servi sous Pétain quand celui-ci était encore, au début des années 10, un colonel d’Arras très bon vivant, amateur de bonne chère, de plaisirs et de femmes, loin de l’image qu’on a de lui… de Gaulle dit qu’après 18, enivré par toute la gloire et le pouvoir, il s’était mis en tête qu’il avait toujours raison, et qu’il a alors très mal vieilli et très bêtement ; bref de Gaulle avait inventé la méthode de combat par blindés d’assaut (alors qu’ils étaient jusque-là cantonnés à l’accompagnement des fantassins), il l’avait promue sans relâche, au péril de sa carrière, pendant toutes les années 30 ; et même devant les preuves de l’application en masse de la méthode par les Allemands, dès 33, avec la puissance incomparable que ça représente face aux conscrits la baïonnette et la fleur au fusil, l’état-major refusait de voir, il écoutait à peine et refusait d’entendre ; impossible de percer la ligne Maginot. Ces généraux n’avaient pas vu de combat depuis 18…

    Et en 46, laissant le volant à la IVe, il avait traversé le désert, non sans laisser au pays la sécurité sociale.

    Jusqu’en 58 où tous l’appellent au secours.
    Et il revient à ses conditions, imposant son régime — mais qu’il laisse, dignement, libre de le renverser par le suffrage universel seulement. La société, le mode de relations entre les gens progresse alors si bien qu’en 10 ans : mai 68. DG démissionne en 69. Il meurt en 70.
    Ne se rappelle-t-on pas cette date, mai 68 ?

    La période que nous vivons ressemble assez à ça, je crois. L’espoir est permis.
    C’est pour ça que Soumission est génial. Contrairement aux précédents romans (sauf Plateforme peut-être, ça marque l’attentat à la kalach où meurt la bien-aimée du narrateur, en Indonésie peut-être ; surtout quand on pense que le 11 septembre est arrivé juste après ; c’est d’ailleurs le seul Houellebecq où il y a un coup de foudre, très raisonné mais très physique aussi), la fin n’est ni glauque ni faible… Elle est très drôle, elle se veut optimiste (c’est le ton adopté)…

    Bref.

    (Ne crois pas que la liberté me déplaise, dans le domaine j’en ai toujours rêvé sans jamais la trouver; j’ai juste la manie des contrats de droit privé. Formels ou tacites.)

    Bien à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s